Soleil de nuit

Soleil de nuitLassé de faire des pointes au Kirov et de ne pas en sortir grandi, le danseur Nicolaï Rodchenko (Mikhaïl Baryshnikov) choisit la dissidence facile via l’Amérique. Un fâcheux accident d’avion entre New York et Tokyo le fait atterrir un peu amoché… en Sibérie. Repéré et bientôt traqué par le KGB, Rodchenko est placé sous la surveillance de Raymond Greenwood (Gregory Hines) et de sa femme Darya (Isabella Rossellini). Greenwood est un déserteur noir américain qui a choisi le paradis des Soviets lors de la guerre du Viêt Nam et qui le regrette amèrement. Tout se terminera en chansons et bien entendu à l’Ouest. Des ficelles grosses comme l’Empire State Building, des micros pires que dans le Watergate, un anti-soviétisme primaire d’une désopilante facilité. Bref, quand une certaine Amérique se met à faire pousser des navets chic (car il faut reconnaître, les images sont magnifiques et tous les acteurs sont grands — de Skolimovsky à Isabella Rossellini), c’est vraiment par tonnes. Et l’on se demande ce que Hines et Baryshnikov sont partis faire dans cette galère préhistorique

La mort aux enchèresLa mort aux enchères

Psychanalyste renommé et consciencieux, Sam Rice mène une vie confortable à New York. Perturbé par l’assassinat d’un fidèle patient, Bynum, il refuse de dévoiler à la police les confidences professionnelles qu’il a recueillie. Désormais, lui seul peut résoudre le mystère. Rice se repasse inlassablement les consultations enregistrées de la victime, dissèque chaque rêve tourmenté, médite sur chaque révélation intime pour déceler la faille susceptible de l’aiguiller. Peine perdue. La visite impromptue de Brooke Reynolds, secrétaire et maîtresse de Bynum, éclaircit peu à peu les points obscurs. Énigmatique et angoissée, c’est la meurtrière idéale… Un scénario remarquablement bien charpenté, un jeu d’acteurs extraordinaire, un dénouement final en coup de théâtre tous les ingrédients du bon thriller psychologique sont réunis, et ça marche ! Les rebondissements bien que classiques, puisent leur efficacité dans le cadre de l’intrigue, l’univers survolté des ventes aux enchères. Du bon suspense sur fond de tribulations freudiennes pour soirées casse-tête !

Categories: Bateau

Tagged in:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>