Quelle vie de chien

Quelle vie de chienDu haut de ses quinze ans, Wilby avoue ne plus rien attendre de la vie. Tout ce qu’il entreprend tourne à la catastrophe. Lors d’une visite au musée de la ville, il fait tomber par inadvertance une bague dans le revers de son pantalon. Et ce n’est qu’en rentrant chez lui qu’il s’en aperçoit. Stupéfait, il ramasse l’anneau et découvre l’inscription gravée dessus. Soudain, le pauvre Wilby se métamorphose en berger des Flandres… Sous la direction de Charles Barton, les comédiens effectuent un remarquable travail de composition. Et le chien Chiffon (c’est son nom), admirablement dressé, nous laisse pantois. Ses mimiques sont aussi irrésistibles qu’inoubliables. Il faut avouer que les dialogues ne sont pas mirobolants. Mais cela ne gâche en rien notre plaisir. L’essentiel est de faire rire. Et c’est réussi. A regarder en famille.

Un candidat au poil

Un candidat au poilM. Daniells décide de se présenter aux prochaines élections pour être élu maire de la ville. Mais au cours d’une élocution publique, il se transforme soudain en berger des Flandres. Sa femme s’en aperçoit suffisamment vite pour empêcher la catastrophe. Personne n’a rien vu. Daniells ne panique pas car il sait ce qui lui arrive.., et nous aussi. Rappelez-vous, Wilby le héros de « Quelle vie de chien ». Le voilà devenu adulte. Les méfaits de la bague magique agissent encore sur lui. Cette comédie, plutôt sympathique, sent le déjà vu. Les gags se succèdent en cascade, mais ne font plus rire comme la première fois. Heureusement les expressions du « chien chien » sont toujours amusantes. C’est une comédie qui, malgré tout, va divertir et amuser le spectateur, du plus jeune au plus âgé.

Categories: Bateau

Tagged in:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *