Je vous présente les échanges en euros

Le single euro payments area, espace unique de paiement en euros, s’installe peu à peu dans notre quotidien. D’ici la fin de l’année, le virement Sepa doit remplacer les virements ordinaires. Un progrès pour le consommateur.

puzzle illustréSi le financement des déficits budgétaires des pays de la zone euro agite les marchés financiers du monde entier, l’harmonisation européenne n’en continue pas moins à avancer, pas à pas. Souvenons-nous. Dans les premier mois qui ont suivi le basculement à l’euro, le 1er janvier 2002, adresser un virement en euro à un destinataire situé dans l’un des pays qui ont adhéré à la monnaie unique était traité comme un virement étranger. Donc coûteux et parfois très lent. Un nouveau système de paiement s’imposait.
Le Sepa (Single euro payments area), ou espace unique de paiements en euros, impactera les règlements par virement ordinaire, prélèvement et carte bancaire, la migration devant être terminée en juin 2014. Ce nouveau système permet d’effectuer de telles opérations à partir d’un compte unique avec la même facilité et sécurité à tout habitant d’un pays de l’espace Sepa qu’à un bénéficiaire situé en France. Celui-ci ne se limite pas à la seule zone euro mais est étendue aux 27 Etats membres de l’Union européenne et aux quatre membres de l’Association européenne de libre-échange (Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse) ainsi qu’à Monaco.

Faire jouer la concurrence

Au rang des principaux avantages du nouveau virement, on peut noter une plus grande clarté car les paiements sont effectués pour un montant identique (même contrevaleur en euros). En outre, les frais sont supportés par le donneur d’ordre et le bénéficiaire pour la part qui leur incombe et en fonction de la tarification publiée par la banque de chaque contrepartie. Les personnes ayant des comptes de chèques dans plusieurs banques peuvent donc faire jouer la concurrence. Par ailleurs le virement Sepa offre un espace permettant d’expliquer au destinataire le motif de paiement. Cet espace comporte la place pour 140 caractères au maximum, contre 31 pour les virements ordinaires actuels. Enfin, le nouveau virement bénéficie d’une grande vitesse d’exécution, celle-ci étant ramenée à 24 heures à compter de 2012, contre trois jours au maximum actuellement.

En dépit de l’agitation des marchés, l’euro continue à avancer

En fait, le virement Sepa est déjà en exploitation, les premières mises en œuvre remontant à 2008. C’est pourquoi les relevés d’identité bancaire comportent maintenant une identification internationale de l’établissement bancaire, alors que l’identification nationale suffisait jusque-là. Les coordonnées bancaires nationales sont donc progressivement transformées en coordonnées internationales composées d’un identifiant national de compte bancaire Bic (bank identifier code) et d’un identifiant international de l’établissement bancaire, ou Iban (international bank account number). A noter que la séquence des codes de l’Iban est différente de celle du Rib usuel. L’une des principales applications à grande échelle des virements en mode Sepa concerne les virements des salaires.

Des transactions plus fiables

Les règlements par carte bancaires bénéficient également de la transition en mode Sepa. Pour les particuliers, ce passage devraient être particulièrement aisé, ma puce électronique incrustée dans les carte françaises contenant toutes les informations nécessaires au traitement du règlement. Plus fiable, ce système devrait être bien apprécié par les touristes et commerçants européens pour leurs transactions transfrontalières. Autre utilisation grand public à venir : les prélèvements sur compte bancaire pour le paiement des fournisseurs. Elle devrait faciliter le renforcement de la concurrence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *